Les mystères de Saussy...

 

La tour et le village de Saussy recèlent encore bien des secrets...

Grâce aux travaux de Mme VIGNIER (www.bm-dijon.fr/documents/.../1832.../1972-1973-028-14-351-358-1370591.pdf) et aux contributions de Albert ALLOUARD, que nous remercions pour leur aide, nous avons pu rassembler un certain nombre d'éléments que nous présentons sur ce site.

Mais de nombreux points sont à éclaircir... Si vous pensez pouvoir nous aider à répondre à l'une des questions que nous nous posons, n'hésitez pas à entrer en contact avec nous !

Comment fonctionnait la Tour des Mousseneux ?

Cette deuxième tour se dressait dans un virage de la D 996 entre Saussy et Vernot, à côté de la Maison Forestière des Mousseneux, toujours habitée.

Elle était en ruines quand elle a été définitivement démontée en 1981

Elle était supposée remonter l'eau des sources de la combe vers le réservoir au pied de la tour de Saussy (150 m de dénivelée, 650 m de longueur).

Est-ce techniquement possible ? L'eau arrivant d'un petit bassin de rétention suffisait-elle à actionner la roue à godets censée activer la pompe ? Y avait-il en plus une pompe à vapeur dans l'édicule latéral à ce bâtiment ? Quelle est l'entreprise qui a procédé au démontage ?

Tous documents, photos et informations sont bienvenus !

Tour des mousseneux light

Combien la tour de Saussy a-t'elle coûté ?

 

 

On n'a retrouvé aucun plan, aucun devis, aucune facture relatifs à la construction de la tour. Il semble que ce soit Paul Bredin (le châtelain) en personne qui l'ait conçue, aidé d'amis ingénieurs.

Curieusement, pas non plus d'article dans la presse locale de l'époque alors que l'inauguration a eu lieu en présence des représentants de la Préfecture le 1er août 1879.

Nous avons simplement 2 noms concernés par la procédure engagée en 1885 par la commune lorsqu'il s'est avéré que le système fonctionnait mal : un agent-voyer du nom de Vaudrey et une entreprise Ratel à Ahuy.

Quelqu'un connaît-il ces noms ?

Tour saussy arc boutant nov 2017 light

D'où vient la fortune de Paul Bredin ?

 

Lorsque Paul Bredin fait construire son château des Charmes à Saussy, il n'a que 41 ans ; il a déjà fait construire la Villa Debrousse sur les hauteurs de Lyon. En 1880 il achète un domaine à Riel (Aube) et y fait construire un relais de chasse ; vers 1890 il fait construire à Saint André le Bouchoux (Ain) le château du Grand Romans.

On le présente comme ingénieur chimiste ayant inventé des procédés pour fixer la teinture noire sur la soie. Selon les actes que nous avons consulté, il est dit tantôt "teinturier", tantôt "négociant" ; on trouve trace d'une association avec un industriel lyonnais du nom de François Gillet, mais rien à l'INPI sur d'éventuels brevets. Quel rôle a-t'il joué dans le développement de l'industrie soyère lyonnaise au XIXème siècle ?

A droite, monogramme PB (Paul Bredin) sur le château du Grand Romans à Saint André le Bouchoux

 

Img 0716 copier
Img 0717 copier

Qui a fabriqué l'éolienne de la tour ?

En 1875, année de la construction de la tour, la fabrication d'éoliennes n'en n'était qu'à ses balbutiements ; l'industriel Ernest-Sylvain Bollée avait déposé des brevets pour des "turbines à vent" en 1868 et commença une production livrée dans toute la France à partir de 1872. Les archives des établissements Bollée sont très bien conservées, on ne trouve aucune trace d'une telle installation à Saussy.

D'après la structure du mat restant, on peut imaginer que "notre" éolienne ressemblait à cette photo (à droite) issue des archives de la famille Bollée.

Mais sur le mat de l'éolienne de Saussy, on ne trouve aucun marquage ni plaque de fabricant. 

Y avait-il des fabricants d'éoliennes dans la région Bourgogne ? ou dans le Lyonnais ?

Merci d'avance pour vos contributions !

A droite, une éolienne Bollée des années 1875 - Photo archives de la Sarthe

 

Eolienne bollee light recadree 1

Dans quel grenier se trouvent les archives de la famille Bredin ?

Nous avons reconstitué la ligne successorale de Paul Bredin. C'est sa soeur Sara qui a hérité du château de Saussy ; elle l'a légué à l'ami de longue date Charles-Victor Blavot.

Au décès de ce dernier, en 1929, le château, ses dépendances et la tour ont été léguées par testament à Charles-Antoine BREDIN, demeurant à Paris. Ce Charles-antoine Bredin était l'époux d'une Alice Poulenc ; il est décédé en 1949, sa femme en 1967. Il semble qu'ils n'aient pas eu d'enfant.

Alors, qui a récupéré la malle où se trouvent les réponses à toutes les questions que nous ne posons ?

Si vous connaissez des "Bredin", ou des "Poulenc", posez leur la question ! 

A droite, le caveau Bredin au cimetière de Saussy, entretenu par la commune aux termes de l'accord conclu avec Paul Bredin en 1875

Le caveau BREDIN - détail
×